DEVENIR CONSULTANT !

dimanche 23 novembre 2014, par Cyrille Chrétien

FORMER VOS CONSULTANTS AU DÉVELOPPEMENT DE LEUR ACTIVITÉ

La mise en place d’un programme de formation en direction de candidats cadres en transition professionnelle permet d’envisager le travail par mission comme voie alternative à la poursuite du salariat, ou à la création d’entreprise.

Changer de posture

Il s’agit d’accompagner des experts souvent issus du salariat vers une véritable autonomie professionnelle :
En B to C, la pérennité de l’activité d’un consultant dépend de sa capacité à trouver, à 90 % lui-même ses missions. Pour ce faire, il doit changer sa posture, pour passer de celle d’un cadre salarié, à celle d’un consultant autonome.

Comprendre le référentiel du consultant autonome

Lorsque l’on interroge des patrons de PME/PMI qui ont choisi un consultant, ils répondent invariablement :
1) Il m’a été recommandé
2) J’ai tout de suite vu que c’était un expert
3) Il m’a écouté
Le positionnement du consultant porté doit se définir à partir de son ( ou ses) expertise(s), du travail de ses recommandations ( et de son corolaire, les micro cibles) et de sa capacité d’écoute.

Passer de l’expérience à l’expertise

Pour parvenir à affirmer son positionnement, le consultant doit être capable de passer de l’expression de son expérience, à la définition de ses expertises. Ses expertises doivent être orientées vers des micro-cibles clairement définies, au sein desquelles le consultant pourra trouver aisément des prescripteurs.